Balatum : installation, prix et entretien du linoléum en vogue

Le balatum propose un revêtement pour le sol très apprécié depuis plus de 100 ans. En effet, son histoire est grande en France. Il faut savoir que la proposition de ce type de sol n’est pas innocente. Il permet aux Français qui surveillent comme un lait sur le feu leur budget travaux d’être satisfaits pour plusieurs raisons. Peu élevé à l’achat, classique et de bon goût, le balatum présente toutes les qualités pour avoir un sol magnifique et à moindres frais. S’il est moins prestigieux que le lino, il a beaucoup de bons atouts pour les professionnels du commerce, de la restauration ou des entreprises par exemple. Décryptage de ce matériau de sol très populaire.

​Qu’est-ce que le balatum présent dans la vie des Français depuis 1920 ?

À la fin de la Première Guerre mondiale, la France est un pays fracturé par quatre années de guerre. En pleine période de reconstruction, l’Hexagone invente de nouvelles méthodes industrielles et de production. Il en va de même pour les chantiers dans le bâtiment avec de nouvelles tendances. S’il est souvent comparé au lino pour sa robustesse, il présente quelques failles dans sa composition qui lui donne un prix attractif.

En 1920, la papeterie Genval dépose son nouveau matériau sous une appellation protégée ; le début d’un succès qui dure encore aujourd’hui. En effet, il présente une fourchette de prix qui plaît à beaucoup de Français de l’époque. D’ailleurs, les commerces l’utilisent à bon escient pour leur sol, afin de supporter le passage de nombreuses chaussures.

Sa composition contient 3 matières, une petite révolution à l’époque. En outre, le carton, le bitume et l’asphalte composent le balatum. Ce trio présente de nombreux avantages sur l’achat du matériau final dans le commerce. En effet, le balatum reste un produit disponible dans de grandes enseignes de la décoration ou du bricolage.

Pour autant, le balatum a quelques défauts, du fait de son ancienneté dans le commerce. Même si les matériaux et les technologies ont évolué, il reste quelques particularités à prendre en considération.

​Quelles sont les failles du balatum ?

Le balatum a beaucoup de qualités, mais comme toutes les matières du commerce, il a aussi ses défauts. Si son prix au m² est alléchant (5 €), pour de nombreux foyers, il y a deux points noirs à le sélectionner :

  • La fragilité du matériau. En effet, le balatum présente une grande faille lorsqu’il est exposé au grand public. Le balatum n’est pas idéal pour accueillir de nombreuses chaussures sur un espace de vie ouvert au public. Aujourd’hui, son utilisation dans les bureaux individuels, les greniers ou encore les espaces ayant très peu de public a les faveurs des spécialistes. Bien entendu, les Français qui ont une préférence et qui souhaitent l’accueillir dans leur maison font un bon choix. En effet, dans la salle de bains, les sanitaires ou encore dans un dressing, il est idéal. Il faut souligner que le prix du matériau équilibre cette fragilité dans le temps.

  • Le balatum demande un nettoyage constant. On constate que la matière se dégrade et se salit rapidement. Étant allergique aux taches, il est difficile de s’en débarrasser. En outre, certains commerces ne devraient pas l’utiliser, comme ceux de vins et de boissons. Les taches ont des conséquences durables sur le matériau. Malgré l’utilisation de nettoyants puissants, le balatum se détériore. Par ailleurs, s’il y a trop de produits et un frottement violent, le revêtement se détache.

​Pourquoi le lino est-il comparé au balatum ?

Le balatum est un matériau populaire, peu cher et qui a des fragilités. Pour autant, il possède un grand frère « de luxe », le lino, bien connu des professionnels qui l’utilisent plus fréquemment. À l’opposé, le lino tire son épingle du jeu sur sa solidité, sur son aspect et sur la protection qu’il confère.

Nous l’avons dit, le balatum propose une certaine fragilité, bien que son prix soit abordable : difficulté à nettoyer, difficulté à supporter des passages constants de personnes. Le balatum a donc ses limites. Le lino propose d’autres atouts :

  • Il est fabriqué à partir d’huile de lin, de farine de bois et de résines naturelles, son revêtement est plus naturel que le balatum ;

  • Le lino présente une matière rigide et facile à nettoyer ;

  • Un matériau populaire auprès des professionnels ;

  • Une épaisseur de 2 ou 3 mm ;

  • Un matériau qui protège des poussières et du feu ;

  • Un nettoyage particulier à mettre en œuvre tous les 5 ans ;

  • Le savon et un chiffon imbibé d’alcool à 90°, suffisent pour enlever les bactéries du revêtement.

Le lino est disponible dans les commerces de distribution. Son prix au mètre carré est élevé, mais il confère une durée de vie de 50 ans avec un bon entretien. Pour les Français qui ont envie d’aller plus loin, le parquet ou du PVC reste l’excellence pour un revêtement de sol.

​Comment protéger un revêtement sol comme le balatum ?

Nettoyer le balatum n’est pas le plus difficile. Malgré son côté salissant, il existe quelques produits pratiques pour remédier à la saleté. Il existe plusieurs recettes pour avoir un revêtement d’une grande qualité :

  • Le liquide vaisselle. C’est la solution classique pour un revêtement de sol. En outre, si la tâche est récente et partielle, un frottement à l’éponge devrait faire disparaître la tache sur le revêtement ;

  • Le savon noir ou les cristaux de soude ont également un intérêt. Le savon noir présente une solution de nettoyage plus importante que le liquide vaisselle ;

  • Le bicarbonate de soude avec une éponge humidifiée. En effet, cette solution permet un nettoyage du balatum puissant et efficace. Cependant, le séchage du sol demande beaucoup de délicatesse pour éviter de l’endommager ;

  • Le jaune d’œuf. À l’aide d’un litre d’eau, appliquer la solution sur le sol directement. Bien entendu, le séchage se réalise à l’aide d’un linge propre. Il n’y a pas besoin de rincer le sol par la suite. Le jaune d’œuf est un produit nettoyant naturel qui a la qualité de ne pas attaquer le revêtement.

Le balatum est donc un bon matériau pour faire des économies. Toutefois, il faut en prendre grand soin pour le garder en bon état le plus longtemps possible.

Plus d'articles

DIY : comment fabriquer et poser un linteau de porte en bois ?

Élément horizontal placé au-dessus des entrées, le linteau est conçu pour...

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

DIY : comment fabriquer et poser un linteau de porte en bois ?

Élément horizontal placé au-dessus des entrées, le linteau est...

Boissons gazeuses : la machine SodaStream est-elle si utile ?

Soda ou eau gazéifiée, les boissons pétillantes sont vraiment...

Comment identifier un arbre grâce à ses feuilles ?

Saviez-vous qu'il est possible d'identifier un arbre grâce à...